Mutilations, meurtres et suicides, découvrez les versions originales des contes de Disney !

2 mars 2016 Morgane Decoret Ciné/Séries,Livres,

Disney nous a menti !

Même quand on est belle, intelligente et qu’on a toutes les qualités d’une vraie princesse, on n’identifie pas forcément l’âme sœur au premier regard et on ne vit pas heureuse pour toujours !
Walt Disney nous a donc menti.

Par contre, une fois qu’on a lu les contes originaux dont sont tirés les dessins animés, on est quand même bien contents que Disney les ait (largement) modifiés… Quand on pense que ces récits ont bercé notre enfance, ces changements nous ont probablement évité des années de psychanalyse !

Car si certains pensaient déjà que les versions Disney n’étaient pas toutes roses (la plupart des héroïnes sont orphelines ou ont au moins perdu un parent) la vie des princesses aurait pu être bien pire ! On se demande même comment les contes de fées originaux ont pu à un moment être qualifiés de contes pour enfants ! Bonne chance pour qu’ils s’endorment après leur avoir lu des histoires dignes des scénarios des meilleurs films d’horreur !

 

(Crédit image de garde : Hunger White – Branca de Fomeby
©2013 Loolapaloosa
Original Illustration: Renan Porto
Photo: Fernando Filho
Stylish and MUA: Andrea Mafer
Producer: Helena Lopes
Soraya Marx as « Hunger White »
Creative Retouching: Milton Menezes)

Disney-logo-chateau-vraie-version-des-contes-de-fees

Page Suivante

 

Pages : 1 2 3 4 5 6 7

,
  • Shane Letournel

    Bien au contraire, si l’on continuait à raconter les contes originaux non-modifiés par Disney on pourrait éviter de nombreuses séances d’analyses aux futurs adultes que sont ces enfants. En effet, si vous aviez pris la peine de vous informer et de vous documenter vous auriez découvert que ces contes très anciens ont une dimension psychanalytique très importante et un véritable pouvoir thérapeutique. Ces contes participent à la construction psychique des hommes, et oui rien que ça ! Les contes existent depuis toujours et s’ils survivent à travers les âges de l’histoire ce n’est pas pour rien. Et si les enfants sont fascinés par ces contes depuis toujours ce n’est pas pour rien non plus. Ces contes peuvent traiter par exemple du complexe d’oedipe et peuvent résoudre ce conflit oedipien chez la fille (oui le loup du Chaperon-Rouge peut rappeler à l’inconscient de l’enfant l’image du père). Ils ont une valeur symbolique très forte que Disney a complètement effacé et c’est désastreux pour les enfants. De plus Disney a une dimension particulièrement sexiste et représente les héroïnes comme des jeunes filles passives folles des taches ménagères et qui n’ont aucun autre rêve que celui de rencontrer le prince charmant… Bref, pas terrible Walt Disney !