The Division : on vous dit tout sur la bêta en vidéo !

2 février 2016 Tristan Bories Actu/Buzz,Jeux vidéo,

L’impasse mexicaine

 

Je dois vous avouer que le jeu ne me bottait pas plus que ça à la base. J’avais bien sûr regardé les quelques trailers qui se baladaient sur la Toile, mais sans réel engouement.  Mais ça, comme disait l’autre, c’était avant.

 

 

J’ai été littéralement bluffé par les mécaniques de jeu de The Division, qui lui apportent à n’en pas douter un charme certain.

 

La bêta débute de manière on ne peut plus tranquille. On se retrouve parachuté en plein New York post-apocalyptique avec quelques missions didacticiel sans grand intérêt. Puis on est jeté dans le bain avec une mission plutôt réussie en plein Madison Square Garden. C’est l’occasion pour nous de découvrir plus en détail les mécaniques de gameplay qui forgent le jeu.

The-Division-Screenshot-4

En gros, il faut se cacher un maximum derrière des objets du décor afin de ne pas se prendre une rafale en pleine tête. Moins dynamique qu’un Gears of War, les déplacements sont plus proches d’un Rainbow 6, avec des facilités pour se déplacer d’une planque à une autre.

 

Concernant le personnage que vous incarnez, sachez qu’il sera entièrement personnalisable. Que ça soit les traits du visage ou encore ses habits, tout est fait pour ne pas voir des clones se balader en plein New York.

the-division-ubisoft-screenshot-beta

Mais passons à la partie qui pour moi fait toute la différence sur The Division : La Dark Zone.

En effet, si le solo paraît classique et déjà vu, la Dark Zone est à mon sens l’intérêt principal du jeu.

Lorsque vous entrez dans la Dark Zone, il faut vous mettre en tête que vous pénétrez dans une zone de non-droit où tous les débordements sont permis.

 

 

Véritable écho de la nature humaine, la Dark Zone place les relations entre joueurs au centre du jeu.

 

Le principe est simple. Des groupes d’IA sont postés à différents endroits sur la carte, et les tuer vous procure des objets de qualité supérieure, souvent de bien meilleures factures que ceux que vous pourriez trouver hors de la Dark Zone.

Sauf que pour pouvoir les équiper vous allez devoir extraire cet équipement hors de la Dark Zone. Et pour ce faire, les joueurs doivent appeler un hélicoptère sur une zone prévue à cet effet.

the-division-screenshot-52

Autant vous dire que c’est là que les embrouilles commencent. Car les fameuses zones d’atterrissage sont en général de véritables guet-apens. Car si au départ certains joueurs sont fournis de bonnes intentions et ne veulent qu’évacuer leur équipement, d’autres y voient un moyen de s’adonner à la piraterie en bande. On se retrouve alors dans des situations qui ressemblent à ça…

 

Les joueurs qui commencent à tirer sur d’autres joueurs deviennent ainsi des renégats. Ils sont signalés en rouge et deviennent des cibles pour tous les autres joueurs présents dans les environs. Ce système étonnamment bien ficelé amène les joueurs à s’allier contre une menace commune à un moment donné avant de retourner à leurs affaires une fois celle-ci éliminée.

 

En plus de ça, les joueurs portant du loot sur eux sont reconnaissables via le petit sac jaune qu’ils portent dans leur dos. Ils deviennent ainsi une cible de choix pour les groupes de joueurs peu scrupuleux.

 

D’ailleurs, le fait de jouer à quatre provoque un véritable sentiment de puissance. On se retrouve alors à vouloir faire la loi et tuer tout ce qui bouge afin de récupérer son loot.

 

Il faut savoir que The Division propose deux types de niveaux. Il y a tout d’abord le niveau d’expérience classique, indiqué en jaune, et qui s’obtient en tuant des types gérés par l’IA, puis il y a le grade, signifié en violet, qui correspond à notre expérience récoltée dans la Dark Zone.

 

Les deux combinés permettent d’équiper des armes ainsi que des vêtements toujours plus efficaces. Seulement il faut savoir que dans la Dark Zone, les points d’expériences peuvent se perdre. En effet, si vous choisissez d’être Renégat, il faut prendre en considération le fait que si vous êtes tué en étant recherché, vous allez perdre beaucoup de points d’expérience.

1395665828_The-Division-1

Le jeu laisse ainsi le choix, tout en pénalisant fortement les joueurs parasites.

 

Alors ce qui est drôle par contre, c’est que si vous êtes loin de vos coéquipiers lorsqu’ils deviennent renégats, vous ne prenez pas le statut de menace comme eux, et vous n’êtes donc pas signalé en rouge pour les autres joueurs, ce qui peut amener des situations plutôt cocasses. Comme ici ou ce type pense pouvoir tuer mon coéquipier sans savoir que je suis dans la même équipe, n’étant moi-même pas Renégat. Monumentale erreur.

 

La Dark Zone de The Division est au final un endroit où règne la méfiance et le chaos. Mais soyons honnête, qu’est-ce que c’est fun ! The Division n’est définitivement pas le jeu que je vous conseillerai si vous aimez jouer seul, car ça doit devenir vite lassant. Par contre avec une bande de potes le résultat est vraiment mémorable.

 

Autant vous dire que chez allbrary on a hâte d’être au 8 mars prochain pour tester le jeu final. On espère voir davantage de contenu dans la Dark Zone, mais également des missions en équipes toujours plus trépidantes.

 

J’espère que cet aperçu vous aura permis de vous faire une idée sur le jeu, en attendant moi je vous dis à très vite, pour un nouveau test sur allbrary !