Que se passe-t-il dans les romans Star Wars après l’épisode 6 ?

23 octobre 2015 François Tassain Actu/Buzz,Ciné/Séries,Jeux vidéo,

Il y a longtemps, dans une galaxie très, très vaste…

 

Pour beaucoup, Star Wars se résume à 6 films créés par Georges Lucas. Anakin, Luke, Han Solo, Mace Windu, Palpatine et personne d’autre. Mais pendant longtemps, Star Wars a été plus que ça. Pour les non-initiés, voici un retour rapide sur l’Univers Étendu, ce qu’il était, ce qu’il est et ce qu’il sera.

 

Par les fans, pour les fans

 

Lorsqu’une série a du succès, elle engendre toujours un tas d’enfants, de copieurs et de suites plus ou moins officielles. Après l’énorme succès des films sortis en 1977, 1980 et 1983, Star Wars est devenu extrêmement populaire (et le mot est faible). Des dizaines de romans, de comics et de jeux vidéos vont, pendant des années, raconter l’histoire des films, et plus encore.

 

Ils s’inspirent au début  de nombreuses scènes coupées pour décrire avec plus de précisions et de détails certains passages. On en apprend plus sur Boba Fett et sur l’idylle entre Leïa et Han Solo par exemple. Puis, ils commencent à se détacher du matériau original, et se mette à raconter le passé oublié et le lointain futur de Star Wars. Toutes ces histoires sont l’Univers Étendu. Ce dernier n’est pas en roue libre: tout écrivain qui voulait faire un livre rattaché à l’Univers Etendu devait présenter son script à Lucasbook, qui décidait ensuite de lui donner l’autorisation d’y être inclu ou non.

 

Les premiers comics et romans étaient surtout centré autour des films eux mêmes

 

Cet Univers Étendu et son développement permanent pendant des décennies sont LA raison de la popularité de Star Wars. Sans l’Univers Étendu, Star Wars ne serait pas aussi populaire qu’aujourd’hui.

 

Un univers riche et foisonnant

 

Il me faudrait un site complet pour parler de tous les romans, comics et jeux vidéos de l’Univers Étendu. Mais le fait qu’ils soient créés par d’autres personnes que Georges Lucas n’en fait pas de simple fanfictions, au contraire. Plusieurs de ces matériaux sont d’excellente qualité. Au niveau des jeux vidéo, on peut citer la saga Knight of the Old Republic, qui se passe 4000 ans avant les évènements des films, mettant en scène l’Ancienne République face au Seigneur Sith Dark Malak et son maître Revan.

 

malak revan knight of the old republic

Revan et Malak font parti des excellents personnages créés dans la série « Knights of the Old Republic »

 

 

Une histoire continue

Les romans, parlons-en aussi ! Que racontent-ils ? Outre des Spinn-Off, comme la jeunesse de Han Solo (créé dès 1979 !), plusieurs se sont intéressés à ce qui se passait après les films. En voici donc l’histoire, simplifiée et résumée bien entendu. Beaucoup de livres sont en effet inclus et se contredisent parfois.

 

Ainsi, 4 ans après la bataille d’Endor, l’alliance rebelle fait preuve d’imagination en créant la nouvelle République Galactique. Elle créé un calendrier repartant de 0 après la Bataille de Yavin (ABY), bataille où la première Etoile Noire était détruite dans Un Nouvel Espoir (l’épisode 4).

 

La nouvelle de la mort de Palpatine et de l’Etoile de la Mort entraine la fragilisation de son Empire avec des rebellions partout. Les premières années passent par des affrontements entre la Nouvelle République galactique et l’Empire, qui se prend correction sur correction.

 

Lord Shadowspawn, ou Cronal de son petit nom, est le premier d'une loooongue série de méchants

Lord Shadowspawn, ou Cronal de son petit nom, est le premier d’une loooongue série de méchants

 

En 5,5 ABY, un nouvel empereur autoproclamé, Lord Shadowspann, décide de mener la lutte contre la nouvelle république. Il sera vaincu lors de la bataille de Mindor (Shadows of Mindor, Matthew Stover), mais à un coût si terrible que Luke Skywalker démissionera de son poste de protecteur de la Nouvelle République, se concentrant sur son entraînement Jedi.

 

En 8 ABY, les trois-quarts de la galaxie sont repassés sous contrôle de la Nouvelle République. Mais cette dernière doit faire face à un de ses plus grands adversaires en la personne du Grand Amiral Thrawn ( La Croisade Noire du Jedi Fou, Timothy Zahn).

 

grand amiral thrawn

Le Grand Amiral Thrawn dans toute sa splendeur

 

Bien que ne contrôlant qu’une fraction de ce qui était autrefois l’Empire Galactique, son intelligence tactique lui permet de remporter de nombreuses victoires contre une jeune République prise de court. Pour la première fois, les gentils affrontaient un méchant intelligent qui ne faisait aucune erreur stupide.

 

Il perd par surprise à la bataille de Bilbringi, tout en laissant derrière lui des clones et un Empire inconnu dans une autre galaxie. Contrairement à Shadowspawn, Thrawn fut à deux doigts de vaincre la République, devenant un des méchants les plus connus de la saga.

 

Jamais deux sans trois, puisque Palpatine revint au charbon un an plus tard ! (série l’Empire des Tenèbres, Tom Veitch) Il avait utilisé une ancienne technique Jedi pour transférer son esprit dans un de ses clones (très à la mode décidément) 6 ans auparavant. Pire que tout, Palpatine va temporairement corrompre Luke Skywalker au côté obscur et en faire son apprenti.

 

Palpatine, le retour !

Palpatine, le retour !

 

Il sera trahit par plusieurs de ses proches et essayera désespérément de prendre possession du corps de Anakin Solo, un des trois enfants de Han Solo et Leïa (avec Jaina et Jacen). Han solo, tirant le premier, mettra fin à la vie de Palpatine. Définitivement !

 

Après cette série d’affrontement, la Nouvelle République est enfin en paix. Elle est dirigée par Leïa Organa Solo. Luke Skywalker de son côté, lassé d’être le seul (ou presque, mais c’est compliqué) Jedi restant, décide de refonder l’ordre Jedi, espérant secrètement qu’il n’aurait plus à se taper tout seul le sale boulot.

 

En 19 ABY, La Nouvelle République fait la paix avec ce qu’il restait de l’Empire de feu Palpatine. La galaxie est temporairement en paix. Globalement hein. Il y a toujours matière à se tirer dessus dans une galaxie. Car les différences de point de vue entre les sénateurs de différents mondes (notamment ceux encore traditionnellement pro-empire) fragilisent la Nouvelle République, au point de dégoûter Leia Organa. Cette dernière quitte son poste, remplacée par un Bothan nommé Borsk Fey’lya.

 

Arrive alors l’un des arcs les plus vastes, ambitieux, connus et contesté de l’Univers Étendu: l’invasion des Yuuzhan Vong ( en premier dans Vector Prime Robert Anthony Salvatore). Venus d’une autre galaxie, moches et méchants et surtout, immunisés à la Force, ils collent une série de raclées retentissantes à une Nouvelle République amorphe, et la réduise d’un quart de sa force en quelques années.

 

Je vous avais dit qu'ils étaient moches

Je vous avais dit qu’ils étaient moches

 

Ils sont heureusement vaincu en 29 ABY lors de la bataille de Yuuzhan’tar. En grande partie grâce à Luke Skywalker, qui, décidément, ne peut pas lâcher des yeux la Nouvelle République sans qu’elle ne se fasse tabasser par le méchant de l’année.

 

Cette victoire n’empêchera pas les tensions à l’intérieur de la Nouvelle République, puis les guerres civiles à venir ou le retour des Siths… mais le but n’est ici que de vous donner un aperçu de la richesse historique de l’Univers Étendu. Et je n’ai même pas l’occasion de parler de figures comme Mara Jade, Kyle Katarn, Lumiya, Darth Bane ou Ben Skywalker ! Comme vous pouvez le constater, Star Wars a beaucoup gagné en profondeur grâce à l’Univers Étendu.

 

 

Un univers étendu réduit à rien

 

Hélas, trois fois hélas, les choses ont changé. En effet, après la rachat de LucasFilm (et donc de Star Wars) par Disney, une nouvelle trilogie a été mise en chantier. Petit problème de taille: elle entre en conflit direct avec l’Univers Étendu, qui avait construit tout un futur à l’univers Star Wars. Et dans un conflit, il y a un vainqueur, et un perdant.

 

Ainsi, après quelques semaines d’étude par Lucasfilm, il a été décrété que tous les éléments créés dans l’Univers Étendu ne seront pas « canon ». C’est à dire, compteront comme n’ayant jamais existé. Les seuls qui ne sont pas rayés de l’histoire Star Wars sont les films et les séries animées Clones Wars et Star Wars Rebels.

 

star wars non canon

 

Une décision qui a été très mal prise par la communauté, voyant cette décision comme un crachat à la figure, après que les fans aient fait vivre tout ce temps un univers. George Lucas a toutefois déclaré que les prochains films et romans « canoniques » s’inspireraient du meilleur de cet ancien Univers Étendu, désigné comme Star Wars Legends. Peut-être reverrons-nous des figures comme Kyle Katarn ou Mara Jade légèrement changées.

 

Loin de subir un autodafé, L’Univers Étendu vit encore, mais plus aucun autre roman, livre ou jeu supplémentaire ne devrait le réalimenter. Désormais, les prochains seront en continuité avec les films et la trilogie future, sans prendre en compte Thrawn, Les Yuuzhan Vong ou les autres.

 

rip univers étendu

 

D’ailleurs, plusieurs livres de ce nouvel Univers Étendu ont été confiés à plusieurs auteurs comme James Luceno (auteur de Dark Lord : L’Ascension de Dark Vador), Paul S.Kemp (qui a écrit plusieurs romans en rapport avec les jeux The Old Republic) et John Jackson Miller. Ces livres, A New Dawn, Tarkin, Lord of the Sith et Heir to The Jedi ont d’ailleurs été dans l’ensemble très bien reçus par la communauté.

 

nouvel univers étendu star wars

 

Bien que regrettable et effectuée avec très peu de tact,la mise de côté de l’ancien univers étendu (ou plutôt Star Wars Legends) n’est peut-être pas aussi grave qu’on ne le craignait. Star Wars Legends existe toujours, et le nouvel univers étendu commence très bien. À voir si les films seront eux aussi de qualité…

, ,
  • Guillaume Fouglé

    Que fout la couverture de la Chute d’Hyperion (représentant le Gritche), dans un article sur Star Wars?
    Il faut revoir vos sources…

    • C’est corrigé! 🙂

    • Bonhomme

      Regarde mieux mec,c’est tout sauf la chute dhyperion !

  • Ergher

    « L’Univers Étendu vit encore, mais plus aucun autre roman, livre ou jeu supplémentaire ne devrait le réalimenter.  »

    Star Wars : The Old Republic, le mmorpg de Bioware/EA, continue et continuera a développer l’univers « Legends », puisque sortie avant le rachat de la licence Star Wars, et étant un jeu vidéo prévu pour durer dans le temps. Par exemple, sa dernière extension « Knights of the Fallen Empire », sortie cet automne, introduis une nouvelle faction inédite à l’univers Star Wars, ainsi que tout une histoire autour de celle-ci.