Marvel : l’histoire derrière les super-héros – ÉPISODE 6

24 août 2016 Bastien Hauguel Actu/Buzz,Ciné/Séries,Livres,

Spider-Man, les Quatre Fantastiques, l’Incroyable Hulk, Iron Man, Daredevil, Thor, Captain America ou encore les X-Men… Tant de personnages qui nous font rêver et qui proviennent tous de comics-books publiés par la société Marvel. Affectueusement appelé la « Maison des Idées par ses fans », Marvel s’est imposé comme une pierre angulaire de la pop culture contemporaine. Des tout premiers comics durant la Seconde Guerre Mondiale aux blockbusters à succès, retour sur l’incroyable parcours de la célèbre maison d’édition. Dans cet épisode, on va s’intéresser à la période actuelle.

 

Cet article fait partie de la saga Marvel : l’histoire derrière les super-héros. Chaque mercredi retrouvez la suite de cette histoire incroyable :

 

Épisode 1 : les origines
Épisode 2 : l’âge d’argent
Épisode 3 : les années sombres
Épisode 4 : la crise et la chute
Épisode 5 : la renaissance
Épisode 6 : Disney à la barre

 

Pour en savoir plus et découvrir nos autres sagas de l’été, venez faire un tour par ici, et si vous aimez ces articles de fond, faites-le nous savoir, commentez, partagez et suivez nous sur Facebook et Twitter !

 

disney-marvel-logos

 

Épisode 6 : Disney à la barre

Après une véritable descente aux enfers, Marvel renaît de ses cendres. La compagnie arrive à se renflouer grâce aux énormes succès des films comme Spider-Man ou X-Men. Mais pour avoir la mainmise totale sur son catalogue de personnages, Marvel Studios va produire seul ses premiers films (Iron Man et L’Incroyable Hulk) qui vont connaître un immense succès. Mais pendant ce temps, Ike Perlmutter, alors PDG de Marvel Entertainment, organise dans le plus grand secret un deal monstre.

 

Le 31 décembre 2009, le géant Disney rachète Marvel. Une nouvelle qui surprend tout le monde. Pour la somme de 4 milliards de dollars, la firme aux grandes oreilles s’offre ses premiers super-héros. Après le rachat de Pixar, et celui de LucasFilm trois ans après Marvel, Disney s’impose encore plus dans le paysage pop-culturel. Cette acquisition va permettre aux personnages Marvel d’obtenir une portée mondiale encore plus significative.

 

marvel rencontre disney

Traduction : -« Mon dieu, c’est super de vous rencontrer ! Je suis un énorme fan ! »        -« Ummm… Merci, heu… boss. »

 

Une saga unique

 

Kevin Feige est désormais à la tête de Marvel Studios. Les projets vont se multiplier. Iron Man n’était que la première pierre d’un édifice encore plus grand. Grâce à l’apparition de Nick Fury dans la scène post-générique du film qui tease les Avengers, Marvel va tout simplement révolutionner le monde du cinéma avec la naissance du MCU (Marvel Cinematic Universe). Toutes les productions du studio partageront le même univers.

 

Après L’Incroyable Hulk viennent Iron Man 2 (2010), Thor (2011), Captain America : First Avenger (2011) puis l’excellent Avengers (2012). Ce dernier fait l’effet d’une bombe dans le paysage hollywoodien. En totalisant plus d’1,5 milliard de dollars de recettes dans le monde, le blockbuster devient à sa sortie le troisième plus gros succès de tous les temps. Et pour cause, le film réunit dans un seul long métrage tous les super-héros que le public a découvert dans leurs films respectifs. Un véritable coup de génie de la part de Marvel qui adapte le fonctionnement des comics au 7ème art et qui concrétise les fantasmes des fans du monde entier.

 

avengers

 

Disney devient le distributeur officiel des films Marvel Studios, et rachète par la même occasion les droits de distribution des précédents films. Avengers conclut la première série de films du MCU : la Phase 1. Mais Marvel ne s’arrête pas en si bon chemin et compte bien étendre son univers au maximum. Kevin Feige prévoit une Phase 2, 3 et 4, avec des projets de films jusqu’en 2028 ! Un programme chargé qui continue les années suivantes avec les sorties d’Iron Man 3 (2013), Thor Le Monde des Ténèbres (2013), Captain America Le Soldat de l’hiver (2014), Les Gardiens de la Galaxie (2014), Avengers L’ère d’Ultron (2015) et Ant-Man (2015) qui clôt la Phase 2. La 3ème Phase a débuté cette année avec la sortie de Captain America Civil War (adaptation éponyme du plus gros cross-over des comics)  en avril dernier.

 

marvel phase 3

Un sacré programme !

 

Le problème des droits d’exploitation

 

Entre temps, la Fox continue de sortir des films X-Men ainsi que deux spin-offs sur le personnage de Wolverine et un reboot des Quatre Fantastiques sorti l’année dernière (et qui a fait un gros flop). Sony a également rebooté sa saga avec The Amazing Spider-Man 1 et 2. Mais les résultats moyens du dernier volet au box-office n’ont pas vraiment satisfait le studio. Après des mois de rumeurs et de discussions, Sony annonce au mois de février 2015 qu’il a signé un accord avec Marvel Studios pour que Spider-Man apparaisse (enfin !) dans l’univers cinématographique Marvel. Sony continue toutefois à assurer le financement et la distribution. Un nouveau reboot intitulé Homecoming (référence au Retour à la maison mère) est dès lors mis en chantier (et actuellement en tournage) pour une sortie en 2017 avec Tom Holland dans la peau du Tisseur. Cette nouvelle version de Spider-Man est d’ailleurs apparue dans le dernier Captain America.

 

spiderman captain america

Spider-Man dans Captain America Civil War

 

La question des droits d’exploitation des personnages Marvel est toujours assez épineuse. Le meilleur exemple provient de l’utilisation de la Sorcière Rouge et de Vif-Argent. Ces deux personnages sont des mutants jumeaux qui apparaissent dans les comics à la fois dans l’univers des X-Men mais aussi dans celui des Avengers, et qui font d’ailleurs partie des membres fondateurs de ce dernier. Dès lors, difficile de départager les deux studios. Finalement, Marvel Studios finit par avoir le droit d’utiliser les deux personnages, mais sans jamais prononcé le mot de « mutants » qui appartient à la Fox. En 2014, Vif-Argent apparaît pour la première fois dans X-Men Days of Future Past (Fox). L’année d’après, les jumeaux font leur apparition dans la suite d’Avengers mais sont donc désignés en tant qu’ « optimisés ». Si vous êtes perdus, voici un petit schéma pour résumer qui appartient à qui :

 

marvel droit des personnages

© The Geek Twins

 

En rachetant Marvel, Disney a redressé son chiffre d’affaires. À l’issue des deux premières phases, la firme aux grandes oreilles a perçu plus de 7 milliards de dollars de revenus. Et cela sans compter la vente de produits dérivés, qui a atteint près de 3,9 milliards de dollars en 2014. Un large retour sur investissement. Du côté de Marvel, la tendance est la même. Le groupe a augmenté son chiffre d’affaires de près de 25% en 2014. Pour Bob Iger, PDG de Disney, le groupe n’a aucun intérêt à changer la méthode Marvel tant que celle-ci fonctionne.

 

Le succès du MCU est tel que d’autres studios souhaitent lancer leur propre univers cinématographique. C’est le cas de la Warner qui va reproduire ce modèle avec le lancement du DCEU (DC Extended Universe) qui commence avec la sortie en 2013 de Man of Steel mais surtout avec celle de Batman V Superman L’Aube de la Justice en mars dernier et du récent Suicide Squad. Le studio utilise une stratégie inverse qui consiste à réunir tous ses super-héros dans Justice League (qui sortira en novembre 2017) et leur offrir par la suite leurs propres films solos (Wonder Woman, The Flash, Aquaman, Cyborg). Universal a également affiché son envie de créer une saga interconnectée autour de ces monstres classiques : Dracula, la Momie, le Loup-Garou ou encore Frankenstein.

 

dc vs marvel

 

L’implantation sur le petit écran

 

La spécificité du MCU réside aussi dans sa connexion inter-médias. Grâce à Disney, Marvel s’est en effet beaucoup plus implanté à la télévision avec la création d’une filiale dédiée au support. La compagnie cible différents publics avec ses séries télés. On retrouve des séries d’animations comme Avengers Rassemblement, Ultimate Spider-Man, Hulk et les agents du S.M.A.S.H et les Gardiens de la Galaxie qui passent sur les chaînes Disney et qui ciblent un jeune public masculin. On retrouve également des séries télés plus orientées jeunes adultes qui passent sur la chaîne ABC (qui appartient à Disney) comme Agent Carter et Agents of S.H.I.E.L.D dont le but est de faire le lien entre les différents films.

 

Agents of SHIELD returns

Agents of S.H.I.E.L.D.

 

Fin 2013, Marvel et Netflix annoncent un partenariat pour produire des séries qui seront diffusées sur la plateforme de streaming. Le premier personnage à avoir droit à sa série Netflix est Daredevil en 2015, suivi de Jessica Jones et bientôt Luke Cage et Iron Fist. À terme, la série The Defenders regroupera tous ces héros, à la manière d’un « Avengers de la télévision ». Grâce au support de diffusion plus restreint, ces séries sont beaucoup plus sombres, violentes et matures et rendent ainsi parfaitement honneur aux personnages qu’ils adaptent.

 

netflix daredevil

 

Diversité dans les comics

 

Même si la majeure partie des revenus du groupe provient des différentes adaptations cinématographiques et télévisuelles, Marvel ne délaisse pas pour autant les comics. La Maison des Idées s’est engagée récemment vers un mouvement de diversification de ses personnages phares, pour les rendre plus en phase avec notre époque.

 

Les fans ont pu voir l’arrivée d’une nouvelle Miss Marvel d’origine pakistanaise et de confession musulmane, ainsi que d’une version féminine du dieu nordique Thor. En 2014, Steve Rogers a transmis le costume de Captain America à son ami le Faucon, alias Sam Wilson, l’un des premiers super-héros Marvel afro-américain apparu à la fin des années 60. L’auteur Brian Bendis a donné vie en 2011 à Miles Morales, le successeur métis de Spider-Man. Très récemment, l’auteur a également créé une nouvelle version d’Iron Man. C’est Riri Williams, une adolescente noire de 15 ans qui revêt la célèbre armure de l’homme de fer (la femme de fer du coup ?).

 

riri williams thor girl

 

L’histoire de Marvel est jonchée d’innombrables péripéties. Après une entrée en faillite dans les années 90, la compagnie a su se relever et s’imposer désormais, d’une part comme un studio majeur dans le paysage hollywoodien, mais aussi en tant que pionnier de la pop culture américaine. Aujourd’hui au sommet, tout ce que Marvel touche se transforme en or… mais pour combien de temps encore ? Après la fin de la Phase 3 et la conclusion de l’arc Avengers avec Infinity War, Marvel va-t-il réussir à perdurer ? Car si pour l’instant aucun de ses longs métrages n’a connu d’échec, son modèle aura certainement beaucoup de difficultés à tenir la route sur plusieurs années. De nombreuses critiques commencent déjà à apparaître concernant la trop grande uniformisation des films, ce qui pourrait conduire à lasser les spectateurs. Quand la mode des super-héros arrivera à son terme, pas sûr que la compagnie arrive à se renouveler. Mais la Maison des Idées, comme son surnom l’indique, a su innover plus d’une fois. Quand les Spider-Man, Iron Man, Captain America ou Hulk ne rapporteront plus, peut-être verront nous l’arrivée de nouveaux super-héros totalement originaux… Seul l’avenir nous le dira.

 

Pour en savoir plus et découvrir nos autres sagas de l’été, venez faire un tour par ici, et si vous aimez ces articles de fond, faites-le nous savoir, commentez, partagez et suivez nous sur Facebook et Twitter !

 

Merci d’avoir suivi cette histoire !

Si vous êtes intéressés par nos autres sagas, c’est par ici.

 

 

, , , , , ,