Mais qui est Deadpool ?

28 décembre 2015 François Tassain Actu/Buzz,Ciné/Séries,

Deadpool, ma vie, mon histoire

 

Difficile d’ignorer la venue de Deadpool  au cinéma. Avec son costume rouge, ses pirouettes et sa vulgarité, l’anti-héros de Marvel est une vraie bête de scène. Mais pour un non-initié au monde nébuleux des comics, une question demeure. Mais d’où sort ce mec ?! Question légitime, à laquelle il convient de répondre.  Tout, vous saurez tout sur Deadpool.

 

Anti-héros héroïque

 

Comme beaucoup de super-héros d’aujourd’hui, les origines de Deadpool sont lointaines. Deux géants dominent le monde des comics : DC Comics et Marvel. Depuis leurs débuts, les deux entreprises s’inspirent l’une l’autre, et reprennent les héros du rival. Green Arrow contre Hawkeye, Batman contre Moon Knight, La ligue des Justiciers vs les Avengers, Aquaman et Namor, la liste est très longue.

 

Aussi improbable que ça puisse être, Deadpool n’est pas un personnage original. Il reprend le personnage de Deathstroke, créé par DC Comics en 1980. Deadpool est lui créé en 1991.

deathstroke vs deadpool

Deathstroke à gauche. Deadpool, à droite. A noter que le nom de Deadpool, Wade Wilson, est clairement dérivé de celui de Deathstroke, qui s’appelle Slade Wilson

 

L’apparence des deux personnages ne laisse aucune interprétation : bicolore, utilisation de pistolets et de katanas, capacités de combat similaires. Ce sont aussi des mercenaires.

 

Les origines de Deadpool servent plus de prétexte qu’autre chose. Orphelin depuis l’âge de 5 ans, il travaille comme assassin pour une cellule secrète de la CIA dès l’âge de 19 ans. Gravement malade, il accepte de subir un traitement, qui en fait un mutant. Ce dernier échoue, et, s’il devient totalement immortel, sa peau est détruite tandis que son système mental est lui aussi gravement atteint. S’évadant à l’aide de ses pouvoirs, Wade Wilson, devenu Deadpool, reprend son activité de mercenaire.

 

Au départ ennemi de Wolverine, Deadpool devient si populaire qu’il obtient sa propre série.

 

Une araignée au plafond

Ce qui a rendu Deadpool célèbre, ce ne sont pas ses pouvoirs ou son look, mais son caractère. Deadpool est une satire de DeathStroke et des personnages sérieux et sinistres (Batman, Black Panther, Punisher) qu’on retrouve dans le monde des comics.

 

Deadpool et son partenaire Cable, dont le sérieux et le professionalisme tranche avec la personnalité délirante de l'anti-héros

Deadpool et son partenaire Câble, dont le sérieux et le professionnalisme tranche avec la personnalité délirante de l’anti-héros

 

C’est un taré notoire, un psychopathe schizophrène et vulgaire, à la fois génial et complètement crétin, qui tue pour le plaisir. Il possède un pouvoir de régénération encore plus puissant que celui de Wolverine. Conscient d’être au départ une repompe de Deathstroke, Deadpool le charrie souvent là dessus, sans que l’intéressé ne comprenne.

 

deadpool contre deathstroke

 

Enfin, et surtout, Deadpool a conscience d’être dans un comic. C’est SA caractéristique personnelle. Il s’adresse régulièrement au lecteur, commente le fait qu’il n’a plus que 10 pages pour agir avant la fin de l’épisode. Il lui arrive aussi de naviguer de case en case.

 

deadpool quatrième mur

 

Cette capacité est tellement poussée que Deadpool est même capable d’utiliser ses bulles de dialogues comme plateforme. Exemple dans le jeu vidéo éponyme.

 

 

Deadpool est drôle donc. Mais ici, pas d’humour « gentillet » comme le fait Spiderman. En plus d’être très gores (avantages d’un héros totalement immortel), les comics de Deadpool sont extrêmement vulgaires. Ce dernier n’hésite pas à faire de sous entendus sexuels ou de débattre en plein combat sur la scatophilie. Véritablement adulte et « no-limit », Deadpool se démarque donc beaucoup du reste de l’industrie.

 

Un film borderline ?

 

La popularité de Deadpool ne s’est jamais démentie. Jusqu’à ce jour, les seuls super-héros ayant eu droit à des films sont des personnages qui remontent aux années 60, voire aux années 20. Deadpool, créé il y a moins de 30 ans, est une vraie exception, puisque son film arrive le 16 février prochain.

 

Deadpool est incarné par Ryan Reynolds, qui avait déjà joué Green Lantern. Il y fait régulièrement référence dans les divers trailers, critiquant de front la qualité discutable film. Ryan Reynold a déjà interprété Deadpool dans Xmen Origins : Wolverine, même si le personnage était méconnaissable et totalement raté.

 

Voici d’ailleurs les deux principaux trailers du film, en VF. On y retrouve quelques têtes connues comme Colossus ou Negasonic Teenage Warhead. Rappelons que Deadpool se déroule dans le même univers que les X-MEN.

 

 

 

On retrouve avec plaisir l’humour cradingue et presque gamin d’un Deadpool en roue libre et toujours aussi violent. Le film semble revenir sur les origines du personnage de Deadpool. Contrairement aux autres films de super-héros, qui sont PEGI 13, Deadpool sera classé R, c’est à dire, réservé à un public mature et averti. Vous êtes prévenu, cet hiver sera sanglant.

, , ,