Lego Batman : mais comment ont-ils osé ??

8 février 2017 Morgane Decoret Ciné/Séries,Tests/Critiques,

… faire un film aussi génial !

 

Drôle, intelligent, bien réalisé… le film qu’on rêverait de présenter à ses parents quoi !

 

Alors oui le scénario est peut-être un peu conventionnel… quoique. Mais ce n’est vraiment pas l’enjeu principal de ce véritable chef d’œuvre de créativité !

 

 

 

Lego Batman : un film commercial ?

 

Autant se débarrasser de cette question tout de suite (juste pour faire plaisir aux rageux). Lego Batman est-il un film commercial ?

Évidemment ! Même le cinéphile le plus passionné ne pourra pas nier que Lego Batman est un sacré coup de pub pour la marque danoise ! On peut déjà imaginer tous les produits dérivés qu’elle n’aura aucun mal à vendre et le boost que le film va pouvoir apporter à son chiffre d’affaire. Tout le monde le sait et pourtant des millions de gens vont tomber une fois de plus dans le panneau ! Pourquoi ? Parce que cette œuvre est beaucoup plus qu’un simple coup de génie de la part de leur team marketing.

 

Leur premier film, la Grande Aventure Lego, a été un véritable succès à sa sortie en 2014. On est d’accord, c’est principalement parce qu’il montre des Lego qui bougent et qui parlent. Cependant, l’enjeu est beaucoup plus profond : le film dénonce également notre modèle économique : le capitalisme. Ce dernier encourage fortement le consumérisme, à tel point que nous ne nous en rendons même plus compte. On le voit dès la bande annonce lorsqu’Emmett, le personnage principal, est ravi de commander un café à 37 dollars. Le but du film est alors d’empêcher que Lord Business contrôle le monde. Lego étant l’une des marques leader sur le marché du jouet, un tel message venant d’une multinationale de cette envergure est assez surprenant ! Et l’autodérision de Lego ne s’arrête pas là, pour notre plus grand bonheur à tous !

 

 

 

Les jouets Lego représentent la liberté et la créativité à l’état pur

 

Les jouets Lego représentent la possibilité de créer quelque chose de nouveau, d’inédit, et c’est précisément ce qu’a fait Chris McKay (le superviseur des effets visuels et chef monteur sur la Grande Aventure Lego) et son équipe de créateurs.

 

Pendant plus d’une heure et demie, on assiste à une partie de Lego géante comme chacun a pu en faire dans sa chambre étant enfant (jusqu’à ce que votre mère vous dise « à taaable » et qu’il faille tout ranger). On a l’impression que le potentiel créatif est illimité !

Une chose est sûre, les réunions de brain storming ont dû être sympas! Avec une dizaine d’hommes et de femmes jouant aux Lego pendant des heures… mais le résultat vaut le coup !

 

Couleurs plus flashy, meilleurs dessins et mouvements plus fluides que dans La Grande Aventure LEGO, cet opus monte le niveau d’un cran. Il enchaine les vannes et les comiques de situation si vite qu’on a presque du mal à suivre !

 

batman lego batman et robin dans la batcave

 

Ils ont réussi à créer un film qui nous replonge en enfance. Il déborde d’une énergie et d’une imagination incroyables. On a l’impression d’un enfant qui s’exclamerait toutes les deux minutes : « et si on disait que toi tu serais… ».

Pour cette raison certains le jugeront immature : mais c’est tout le contraire. C’est cette capacité à repousser les limites de l’imagination qui font des enfants de formidables créatifs. Se mettre dans leur tête est plutôt judicieux !

 

 

Pourtant, il faut être adulte pour vraiment apprécier Lego Batman. Les enfants l’adoreront pour l’action mais il faut être beaucoup plus âgé pour comprendre toutes les références qui le parsèment. Il y en a tellement que c’est un véritable challenge intellectuel, se laisser porter ne suffit pas, il faut constamment être aux aguets pour pouvoir toutes les capter. Parfois, le temps de pleinement se remémorer à quoi tel symbole faisait référence que l’on a déjà loupé les trois suivants !

 

 

 

À bas On adore les stéréotypes des films de super héros !

 

Un des points forts du film est sa façon de se moquer gentiment des stéréotypes du blockbuster de super-héros. Un peu de la façon dont les fans peuvent en plaisanter sur internet en fait !

 

Les personnages

 

Ultra caricaturés, on redécouvre totalement les personnages de l’univers DC d’ordinaire si sérieux.

Batman est bien sûr toujours misanthrope, solitaire grognon mais il a aussi un ego surdimensionné et voue un fervent culte à ses abdos (mieux que le six-pack, il a un nine-pack !). Robin déborde d’enthousiasme et ses yeux énormes vous feront fondre. Superman joue les divas et Le Joker a le cœur brisé devant l’indifférence de Batman à son égard. Pour le justicier, le Joker n’est qu’un ennemi parmi tous ceux qu’il a et rien d’autre… Le film se moque donc autant des personnages que des relations qu’ils entretiennent entre eux.

 

batman lego batman au volant de sa voiture

 

 

Tous les héros sont super !

 

Si la plupart des acolytes du Joker nous sont familiers (l’Homme Mystère, Poison Ivy, Harley Quinn…) d’autres sont un peu plus étranges… et pourtant ils existent et certains sont déjà apparus dans d’autres films de la saga Batman ! Je pense à l’Épouvantail, Gueule d’Argile et même… au Prince du Condiment ! Je ne sais pas qui a eu l’idée d’inventer un tel « super-héros » mais en tout cas, il avait tout à fait sa place dans le film.

 

Batman est… totalement inefficace. Tous les super-méchants finissent toujours par s’échapper et il doit à nouveau les attraper. Gotham est sans cesse menacée.

Du coup, le film Lego Batman explore d’autres aspect de la vie des super-héros. C’est vrai ça, vous ne vous êtes jamais demandés ce qu’ils faisaient une fois rentrés chez eux après avoir sauvé le monde ? Et bien, de façon assez surprenante, voir Batman faire réchauffer un homard au micro-ondes s’avère plus fun que ce à quoi on aurait pu s’attendre !

 

 

 

 

L’hommage à tout un univers : celui de la pop culture (« Iron Man sucks ! »)

 

Tous les plus grands méchants de la pop culture ont été invités ! Les révéler relèverait de l’énorme spoiler, je ne les dévoilerai donc pas ici. Il vous faudra aller voir le film ! Ou lire n’importe quel autre article dont le rédacteur n’aurait pas mon extraordinaire conscience professionnelle. Mais je ne vous le conseille pas, la surprise vaut le coup. Ces méchants viennent de tous les univers et sont aussi bien humains, qu’un peu moins humains, que carrément pas humains…

 

Beaucoup de séquences hommage à des personnalités ou à d’autres films qui ont marqué le cinéma sont également présentes, que ce soit en chansons ou en références dans le film.

 

Lego Batman évoque d’ailleurs les précédents blockbusters de DC : Batman v. Superman et Suicide Squad. Tous deux avaient été plutôt malmenés par la critique (parfois totalement justifiée parfois un peu moins). Batman plaisante sur sa « rivalité » avec Superman et dit qu’assembler une armée de méchant est un concept parfaitement stupide. L’autodérision permet donc de garder l’esprit du film jusqu’au bout !

 

lego batman superman wonderwoman

 

Mieux encore : les univers DC et Marvel se rencontrent (en quelque sorte)! Ce n’est bien sûr pas la première fois (le plus vieux cross-over « Superman contre Spider-Man » date de 1979) mais même Deadpool ne l’avait pas fait au cinéma !

 

 

Peut-être qu’un jour tous les super-héros seront réunis dans le même film !

 

 

 

 

 

 

Batman Lego

Une parodie de film de super-héros complètement déjantée !

Les plus

  • L'humour
  • L'énergie
  • Les références à la pop culture

Les moins

  • Un scénario un peu classique

NOTE FINALE :

, , , ,