Le « shipping » dans la fanfiction: quand les fans créent des couples improbables

22 février 2016 Morgane Decoret Actu/Buzz,Ciné/Séries,Jeux vidéo,Livres,

N’est pas écrivain qui veut ? FAUX !

La preuve, des milliers de fans écrivent chaque année des histoires appelées fanfictions, empruntant des éléments de leurs univers préférés, que ce soit les personnages, le lieu ou l’ambiance.

 

Les fanfictions sont publiées sur internet, principalement sur des sites tels que Archive of our Own et fanfiction.net. Si la plupart sont désastreuses, autant par l’orthographe que par la conjugaison ou la grammaire, d’autres se vendent à des millions d’exemplaires. 50 nuances de Grey de E.L. James ça vous rappelle quelque chose ? A la base, c’est une fanfiction inspirée du Twilight de Stephenie Meyer.

 

shipping-fanfiction-e-l-james

 

Celles-ci peuvent s’inspirer de n’importe quel sujet : dans les mangas, les principales sources des fans sont Dragon Ball Z, Pokémon et Naruto Shippuden. Batman est le grand favori de l’univers des comics et, bien sûr, Star Wars et Star Trek dominent largement le cinéma. Niveau séries, c’est un peu plus serré entre Dr Who, Buffy contre les Vampires et plus récemment Game of Thrones et The Walking Dead. Certains vont jusqu’à écrire des fanfictions sur les jeux vidéos, essentiellement à propos de Sonic et de Zelda. Néanmoins, ce sont tout de même les romans qui encouragent le plus les fans, en particulier les fictions pour ados telles que Twilight et Hunger Games. Evidemment, Harry Potter reste le grand leader d’inspiration de fanfictions avec plusieurs milliers écrites chaque année à travers le monde.

 

En général, les auteurs ne s’opposent pas à la fanfiction mais celle-ci a parfois une grande influence sur leur travail. Ainsi, certains auteurs ont été accusés de plagiat alors qu’ils complétaient leur œuvre parce qu’un fan avait eu l’idée qu’ils comptaient utiliser en premier.

 

Les écrivains peuvent aussi avoir des problèmes avec les communautés de « shippers ». Un shipper est une personne persuadée que deux héros doivent absolument être un couple (même si l’auteur original en a décidé autrement) et qui n’accepte pas d´autres partenaires pour eux. Cette personne pratique donc le « shipping » dans ses écrits d’invention, dans le but d’unir des personnages et de créer des relations entre eux, différentes de celles qu’ils ont dans l’œuvre d’origine.

Dans le cas où une œuvre influence beaucoup les fans, surtout si celle-ci est une saga qui s’étale sur plusieurs années, les shippers ont déjà prévu à l’avance quels couples devraient se former. Si l’auteur ne va pas dans leur sens, il se peut que la communauté lui envoie des menaces. C’est précisément ce qui est arrivé à J.K. Rowling quand elle a décidé qu’Harry et Ginny finiraient ensemble dans Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé. Les shippers voulaient absolument voir leur fantasme du couple Harry/Hermione se réaliser et ont donc été très déçus et parfois même agressifs.

 

shipping-fanfiction-harry-hermione

 

Le « shipping » ne permet pas que de s’improviser match-maker, il autorise surtout aux adeptes de réaliser leurs fantasmes en jouant avec les tabous de la société: l’homosexualité, l’inceste, le masochisme…

 

Il est difficile de dire avec précision à quand remonte le phénomène du « shipping » mais les premiers recensés dateraient des années 70, lorsque des fans Star Trek décidèrent de « shipper » le Capitaine Kirk et Spock. Ce pairing (cette mise en relation) était de nature homosexuelle et devint célèbre avec l’abréviation K/S, d’où le nom de « slash fiction ». En matière de slash shipping, le plus populaire en France est le couple formé par Harry Potter et Drago Malfoy. Celui-ci est désigné par les initiales des personnages : HP/DM comme c’est le cas pour tous les shippings de ce roman. Ainsi, on peut lire l’histoire de la romance entre SB/RL (Sirius Black et Remus Lupin), HG/DM (Hermione et Drago) et beaucoup d’autres…

 

shipping-fanfiction-harry-potter-drago-malfoy

 

Chaque fandom (mot issu de « fan » et « kingdom » utilisé pour désigner une communauté de fans) a son propre code de shipping. Dans Naruto par exemple, les prénoms sont abrégés et collés. On obtient donc NaruHina pour Naruto et Hinata. En général, le prénom masculin est en premier car c’est celui du « dominant ». Le même principe est appliqué aux shippings homosexuels, on obtient donc NaruSasu ou SasuNaru suivant la position que le shipper attribue à Naruto et Sasuke au sein du couple. Parfois, les noms de couples sont biens trouvés comme « Pepperony » pour Tony et Pepper dans Iron Man. Dans Hitman, les personnages ont des numéros. Pour désigner le couple formé par Tsunayoshi et Rokudo Mukuro, le shipper utilisera le nombre « 6927 » (69 pour Mukuro et 27 pour Tsuna).

 

shipping-fanfiction-naruto-sasuke

 

Les shippers ont recours à un nombre impressionnant de relations différentes dans leurs fanfics (abréviation de fanfiction). Le Yaoi est un terme japonais pour désigner une histoire d’amour entre deux hommes agrémentée de scènes de sexe explicites. Il en va de même pour le Yuri aussi appelé femslash cette fois pour deux femmes. On peut aussi tomber sur des fanfics portant la mention « Mpreg » sur la vie d’hommes enceints ainsi que des fictions labellisées « BDSM » ou encore « D/s » (dominant/ soumise).

Le mot-clé « Smut » (« obscène ») est ainsi associé à près de cent mille travaux sur Archive of our Own. Généralement, ces scènes s’écrivent au dénouement d’un long récit, mais il arrive aussi que certaines fanfictions ne s’embarrassent pas de contexte et entrent directement dans le vif du sujet. Elles sont alors  accompagnées du mot-clé ironique et complètement assumé « Plot ? What Plot ? » (PWP), qui signifie « Une intrigue ? Quelle intrigue ? ».

 

Le site Archive of our Own recense plus d’un million de ces fanfictions homosexuelles : soit deux fois plus que de fanfictions hétérosexuelles. Pourquoi un tel engouement ? Peut-être pour se libérer des préjugés sociaux, de compenser l’absence des couples gays et lesbiens dans la littérature en général… Cependant, sachant que la majorité de ces fanfictions sont écrites par des femmes, il est très possible que celles-ci considèrent les autres figures féminines comme des intruses. Elles préfèrent donc privilégier la piste de l’homosexualité plutôt que de s’imaginer le personnage sur lequel elles fantasment en séduire une autre.

 

Il arrive aussi que les shippers s’affrontent dans une « ship war ». Ça a été le cas au début des années 2000 pour la série Buffy contre les Vampires. Les shippers n’étaient pas d’accord sur le partenaire idéal pour la Tueuse : certains étaient adeptes de Spuffy (Spike + Buffy) tandis que d’autres préféraient Bangel (Buffy + Angel). 16 ans plus tard, les fans n’arrivent toujours pas à ce mettre d’accord!

 

shipping-fanfiction-spuffy-bangel

 

Ces entremetteurs du dimanche sont en général fondus de théories et inspectent les œuvres de fiction à la recherche d’indices qui tendraient à prouver que le couple sur lequel ils ont parié finira par se former.
Ils détaillent ces théories à longueur de blogs, et créent des débats où chacun exprime son opinion sur les relations entre les personnages de la fandom.

Les producteurs de séries, parfaitement au courant des dernières tendances en matière de shipping, se moquent de ce phénomène. Steven Moffat et Mark Gatiss, créateurs de la série Sherlock (avec Benedict Cumberbatch) introduisent une shipper dans le premier épisode de la saison 3. Lorsque les fans du célèbre détective essayent de prouver que Sherlock n’est pas mort, elle invente tout un scénario selon lequel Sherlock aurait une relation secrète avec Moriarty…

 

shipping-fanfiction-sherlock-moriarty

 

Il arrive même que le shipping sorte de la fiction et s’intéresse à des personnes réelles : les chanteurs du groupe One Direction Louis Tomlinson et Harry Styles par exemple ou encore les youtubers Squeezie et Cyprien. Parfois, la communauté de shippers est tellement importante que ces célébrités sont  interrogées par les journalistes sur leur sexualité et sur ce qu’elles pensent de ces fantasmes de fans…

 

shipping-fanfiction-harry-styles-louis-tomlinson

 

Au final, le « shipping » représente donc bien plus que quelques histoires inventées sur des blogs, c’est devenu un véritable phénomène de société.

 

 

,