Non la musique classique n’est pas ringarde !

4 février 2016 Morgane Decoret Actu/Buzz,

La 22ème édition de la Folle Journée de Nantes vient de commencer !

Sheet music, recently identified as part of a childhood creation by Mozart, is seen during a press conference held by the research department of the International Mozarteum Foundation in Salzburg, Austria, Sunday, Aug. 2, 2009. Mozart's momentous legacy grew Sunday as researchers unveiled two piano pieces recently identified as childhood creations by the legendary composer. (AP Photo/ Kerstin Joensson)

L’objectif de ce festival de musique classique est d’éliminer les préjugés qui entourent ce loisir que beaucoup considèrent encore comme élitiste. Pas besoin d’être vieux et riche pour assister aux 300 concerts répartis sur cinq jours : depuis hier jusqu’à dimanche prochain (7/02/16). D’une durée moyenne de 45 min (à peine le temps de piquer du nez !), chaque concert est rendu accessible à tous, même aux plus jeunes et aux novices.

 

A chaque année son thème !
Depuis 1995 jusque dans les années 2000, les thèmes étaient basés sur des compositeurs uniques comme Mozart, Bach, Beethoven… Ensuite, ils se sont élargis pour inclurent les compositeurs de tout un pays, d’une époque, d’un mouvement… (2001-2009): les compositeurs russes, le baroque allemand… Aujourd’hui les thèmes sont davantage liés à ce que la musique exprime : « Les Titans » (2011) ; « Passion de l’âme et du cœur » (2015)…

Cette année, le festival de la Folle Journée nous propose de redécouvrir la « Nature »

 

affiche-festival-musique-classique

 

Les quelques 160 000 spectateurs pourront donc entendre des compositions de Schubert, Schumann, Brahms, Mahler, Strauss, Debussy, Ravel, Haydn… et beaucoup d’autres venus du monde entier.

 

Ils redécouvriront les saisons avec « Le Quattro Stagioni » d’Antonio Vivaldi et « le Songe d’une Nuit d’été » de Mendelssohn.

Les animaux seront également mis à l’honneur avec « le Lac des Cygnes » de Tchaïkovski, « La Truite » de Schubert et « Pierre et le Loup » de Prokofiev.

Le festival mettra aussi l’accent sur la thématique de l’eau grâce à « Water Music » d’Haendel et « Towards the Sea » de Takemitsu.

Les spectateurs pourront se relaxer aux sons de mélodies traditionnelles asiatiques ou au contraire être impressionnés par la violence des musiques torturées telle que « la Tempête » de Beethoven.

 

Les-Folles-Journees-a-Nantes-orchestre
, , ,