La malédiction de Don Quichotte continue pour Terry Gilliam

24 septembre 2015 François Tassain Ciné/Séries,

Brassage de moulins

 

Terry Gilliam est membre des Monty Python, réalisateur de Monty Python: Sacré Graal ainsi que de  l’Armée des Douze Singes. Mais également celui qui a toujours rêvé d’adapter Don Quichotte. Malheureusement, son projet avait été annulé à cause d’une série de catastrophes, mettant fin au rêve du réalisateur. 10 ans plus tard, il est de retour pour un nouvel essai… qui commence très mal.

 

On dit souvent que la déesse de la Chance sourit aux audacieux. Dans le cas de Terry Gilliam, on a tendance à penser qu’elle se fout ouvertement de sa gueule.

 

En 1996, Terry Gilliam tente de tourner « L’homme qui Tua Don Quichotte », une adaptation moderne du célèbre roman de Cervantès. Avec un casting aux petits oignions (Johny Depp, Vanessa Paradis et Jean Rochefort dans le rôle de Don Quichotte) et un réalisateur talentueux, tout semblait bien parti.

 

 

Hélas !Une infection de la prostate de Jean Rochefort retarde le tournage. Les prises de vues en direct sont gênées par le survol d’avion militaire. Des pluies colossales (le tournage a pourtant lieu près de Madrid !) détruisent le matériel de tournage et verdissent le désert. Le cheval de Jean Rochefort meurt. L’acteur tombe deux jours plus tard et est diagnostiqué une hernie discale. En 15 jours seulement, le film fut abandonné. Un record. Il passera toutefois à la postérité avec le celèbre et excellent making-of: Lost In la Mancha.

 

lost in la mancha affiche

Si un film annulé accouche d’un Lost in La Mancha, imaginez ce que ça donnera lorsque Terry Gilliam pourra enfin tourner son film

 

Poisseux mais pas trouillard, Terry Gilliam essuiera un nouvel échec en 2010, son projet échouant avant même de commencer à cause de problèmes de financement.

 

Mais cette fois, ça devait être la bonne ! Terry Gilliam s’est cette fois lancé dans l’aventure avec John Hurt (V pour Vendetta, Le Transperceneige, Harry Potter…) dans la peau du héros. Malheureusement, un cancer du pancréas a été diagnostiqué chez John Hurt. Du coup, le tournage est une énième fois reporté, en attendant de voir comment l’état de l’acteur évolue. On pensait que Terry Gilliam avait déjà épuisé tout son stock de malchance, mais il semble avoir de la ressource !

 

Le cancer du pancréas touche en majorité les hommes âgés de plus de 75 ans. Seul 5% des personnes touchées survivent dans les 5 ans suivant le diagnostic. Patrick Swayze notamment, étant mort des suites d’un cancer du pancréas. Une nouvelle plus que regrettable pour Terry Gilliam, et surtout pour John Hurt.

 

terry gilliam

 

Mais connaissant Terry Gilliam, et après tout ce que le pauvre homme a du endurer, pas sûr que ca suffise à le faire renoncer…

 

 

, ,