Stefan Zweig : le cinéma rend hommage à l’oeuvre et à l’homme

11 août 2016 Mathilde de Chalonge Actu/Buzz,Ciné/Séries,Livres,

Stefan Zweig : Adieu l’Europe sort aujourd’hui en salles.

Ce mercredi 10 août, un film retraçant la fin de vie de Stefan Zweig sort en salles. Stefan Zweig : Adieu l’Europe, n’est pas le seul hommage que le cinéma a rendu à ce grand écrivain hongrois. De nombreux réalisateurs se sont inspirés de ses romans et nouvelles. D’autres ont choisi de faire de sa vie l’objet même d’un film.

Ecrivain né en 1881 en Autriche-Hongrie et mort en 1942 au Brésil, il est principalement connu pour Le Joueur d’échec, Vingt-quatre heures dans la vie d’une femme et La Confusion des sentiments. Ami de Sigmund Freud, Richard Strauss ou Arthur Schnitzler, l’auteur fit partie de l’intelligentsia juive viennoise. Chroniqueur de « l’âge d’ôr » de l’Europe avec son livre testament, Le Monde d’hier. Souvenirs d’un Européen, Zweig analyse ce qu’il considère comme l’échec d’une civilisation.

Il reste connu à la fois pour sa vision pessimiste du monde et les grandes passions amoureuses qu’il a dépeintes. Le cinéma a rendu hommage à ces deux traits.

 

Portrait de Stefan Sweig

Stefan Zweig : Adieu l’Europe

A la veille de la Seconde Guerre mondiale, l’écrivain autrichien Stefan Sweig quitta l’Europe pour s’installer en Amérique du Sud. De confession Juive, il fuit le régime nazi pour trouver à Rio de Janeiro une société brésilienne accueillante et admirative. Choyé sous le soleil dans ce qui était pour lui « le pays du futur », l’écrivain n’arriva pourtant pas à profiter de son exil pour chasser ses démons et la violence de l’Allemagne hitlérienne. Mélancolique, il se suicide en 1942, alors âgé de 60 ans. La réalisatrice, Maria Schrader, capte quelques instants, des détails précis de la vie de l’écrivain pour dresser le portait d’un homme profondément tourmenté, condamné à mourir et à voir sa belle Europe se consumer.

 

 

 

 

The Grand Budapest Hotel, Wes Anderson

 En 2014, Wes Anderson sortait The Grand Budapest Hotel. Pour la réalisation de celui-ci, Wes Anderson avait confié s’être beaucoup inspiré des nouvelles de Stefan Zweig et de l’ambiance qui y régnait. « Les Européens sont étonnés que nous ne connaissions pas plus cet écrivain. Le Grand Budapest Hotel n’est pas tiré d’une de ses histoires, mais il y a une certaine atmosphère, un univers et mon intention était de proposer notre propre version d’une histoire de Zweig », avait  expliqué le réalisateur lors d’une conférence de presse.

k

k

La plupart des nouvelles de Zweig commencent avec quelqu’un qui raconte une histoire à une autre personne. Ce procédé narratif est un trait caractéristique du cinéma de Wes Anderson. A ce propos, vous pouvez relire un  article publié l’année dernière sur Wes Anderson et la littérature.

k

k

Lettre d’un inconnue

Probablement la plus belle adaptation cinématographique de l’oeuvre de Stefan Zweig, Lettre d’une inconnue est un film américain réalisé par Max Olphüs en 1948, soit six ans après la mort de l’auteur. Ce drame romantique raconte l’histoire de deux êtres que se sont croisés sans se comprendre. Pour elle, il était l’homme de sa vie. Pour lui, elle n’était qu’une passade. Joan Fontain, figure de l’âge d’or hollywoodien et Louis Jourdain, « the French lover » crèvent l’écran.

k

Vingt-quatre heures dans la vie d’une femme

Autre histoire d’amour impossible, la nouvelle Vingt-quatre heures dans la vie d’une femme. Au début du XXe siècle, dans un casino de la Riviera, Marie, une femme irréprochable, va vivre avec Anton, un joueur incorrigible, une passion intense pendant 24 heures. Ce récit sur la folie amoureuse, aussi éternelle qu’imprévisible, est portée à l’écran par Agnès Jaoui.

 

Une promesse / Voyage dans le passé

En 2014, Patrice Leconte adaptait la nouvelle Voyage dans le passé de Zweig. Celle ci met en scène une passion amoureuse, thème décidément cher à Zweig. L’action débute en Allemagne en 1912 pour se terminer au lendemain de la Première Guerre mondiale. Un jeune secrétaire tombe amoureux de la jeune femme de son patron, un industriel âgé. Plume moderne et audacieuse, Zweig a toujours exalté l’amour sous toutes ses formes.

 

 

Tous les livres de Stefan Zweig sont disponibles sur allbrary !

Si vous aimez nos articles, faites-le nous savoir, commentez, partagez et suivez-nous sur Facebook et Twitter 

, , , ,