GamesCom 2015 : Notre avis sur Star Wars Battlefront

10 août 2015 Tristan Bories Jeux vidéo,

Que la Force soit avec Dice

 

La grande peur que j’avais avant d’essayer le nouveau Battlefront, c’était qu’EA nous ait pondu une sorte de mode Star Wars pour Battlefield 4. Alors je vous rassure tout de suite, il n’en est rien. Battlefront est un jeu à part, avec ses mécaniques de gameplay bien rodées ainsi qu’un univers aussi singulier qu’enchanteur.

 

Entiché que mon stagiaire national, un geek lobotomisé par des nuits à jouer à League of Legend et qui répond au doux nom de Kevin, je me suis attaqué au mode horde. Le principe est simple, on doit survivre à six vagues successives d’ennemis puis défendre un point stratégique.

Les Stormtrooper dans Battlefront

La première chose qui m’a frappé, c’est la qualité des graphismes. Autant normalement je me méfie des trailers, car ils reflètent rarement la qualité finale du jeu, mais là… Quelle claque ! La planète de sable prend des faux airs de Grand Canyon tandis qu’un soleil de plomb se déverse avec grâce sur les recoins escarpés des collines d’ocre.

 

On s’est donc lancé à l’assaut des soldats de l’Empire, armés de nos seuls fusils laser et d’un courage que l’on pourrait qualifier de timide. Les détonations résonnent dans tous les sens tandis que l’ennemi tente de nous la faire à l’envers en nous contournant. Je sens monter au fond de moi ce frisson d’un enfant un matin de Noël. La musique, les environnements, les bruitages, tout est fait pour nous faire ressentir au fond de nos tripes l’univers Star Wars.

Le mode escadron de Star Wars Battlefront

Et alors que l’on commence à prendre doucement nos marques, tentant quelques petits sauts en jetpack de temps à autre, voilà qu’un robot marcheur débarque. Panique à bord au sein de la team allbrary. Ses salves de lasers ne plaisantent pas et nous découpent au moindre choc. On fait donc ce que toute personne sensée et courageuse devrait faire dans ces moments-là, on fuit.

Quelques coups de lance-grenade plus tard, le marcheur de l’empire git au sol, agonisant. Encore une victoire pour canard.

 

Ce mode horde aura eu le mérite de nous faire tâter un peu les mécaniques de gameplay du jeu. Bien loin d’un Battefield, notamment lorsque l’on joue à la troisième personne, Battlefront se laisse apprivoiser facilement et la prise de plaisir est quasiment immédiate. Les hordes se composent d’ennemis aussi différents que fidèles à l’univers de Georges Lucas. On a ainsi eu le droit aux snipers, aux Stormtroopers classiques, mais aussi aux soldats blindés munis de jet pack qu’il faut parfois finir dans les airs.

On a hâte d’être au 19 novembre pour tester le jeu dans son intégralité !

 

 

, , , , ,