Dronestagram : un festival de photos insolites

21 juillet 2015 Mathilde de Chalonge Art digital,

Dronestagram met à l’honneur les plus belles photos prises depuis des drones

 

« Voyez les choses en grand ! » vous recommandais-je dans mon précédent article, et bien maintenant je vous dis : « Prenez de la hauteur !« .

 

Le site internet Dronestagram regroupe des clichés insolites de paysages grandioses, pittoresques ou encore paradisiaques, tous photographiés depuis des drones.

 

Une sorte de remake du best-seller La Terre vue du Ciel de Yann Arthus-Bertrand version 2015.

 

La Terre vue du Ciel

La Terre vue du Ciel. Yann Arthus Bertrand

 

Aujourd’hui le site va plus loin en organisant en partenariat avec The National Geographic la seconde édition d’un festival qui récompense les clichés les plus extraordinaires.

 

Le concours était divisé en trois catégories : dronies (un selfie pris par un drone), lieux et nature.

 

Dronie

Un dronie

 

 

 

En plus d’une esthétisation évidente du paysage, nous faisant toucher du doigt la définition du sublime, ces clichés sont vecteurs d’un message environnemental et écologique manifeste.

En effet ils témoignent de la grandeur de la nature mais aussi de sa fragilité, sa faiblesse et de l’empreinte (néfaste ? Peut-être est-ce exagéré, mais tout au moins omniprésente) de l’homme sur la terre.

Ces clichés sont une représentation exacte de la planète terre à un instant T et peuvent servir de point de départ à une prise de conscience écoresponsable.

Cette réflexion se rapproche en cela de celle menée il y a dix ans par Yann Arthus Bertrand qui n’avait qu’un credo : « Témoigner de la beauté du monde et tenter de protéger la Terre ».

Dronestagram

1er prix toutes catégories confondues

 

Dronestagram

1er prix « Nature »

 

Dronestagram

2ème prix « nature »

 

Dronestagram

2ème prix catégorie « Lieux »

 

Dronestagram

3ème prix catégorie « Lieux »

 

Dronestagram

3ème prix catégorie « Nature »

 

Dronestagram

1er prix catégorie « Dronie »

 

, , ,