L’origine des créatures magiques du monde d’Harry Potter – ÉPISODE 3

12 août 2016 Morgane Decoret Ciné/Séries,Livres,

A l’occasion de la sortie au cinéma du film Les Animaux Fantastiques le 16 novembre prochain, redécouvrez les créatures qui peuplent l’univers magique d’Harry Potter !

 

Cet article fait partie de la saga Les créatures magiques d’Harry Potter. Chaque samedi, retrouvez la suite de cette série :

 

Épisode 1 : les animaux de compagnie
Épisode 2 : les travailleurs
Épisode 3 : les créatures rencontrées en classe
Épisode 4 : la Forêt interdite
Épisode 5 : les créatures les plus dangereuses des années 1 à 3
Épisode 6 : le 03 septembre

 

Pour en savoir plus et découvrir nos autres sagas de l’été, venez faire un tour par ici, et si vous aimez ces articles de fond, faites-le nous savoir, commentez, partagez et suivez nous sur Facebook et Twitter !

 

Harry, Ron et Hermione ont eu la chance de découvrir certaines des créatures les plus incroyables lors de leurs années d’étude à Poudlard, grâce à des cours dispensés par des professeurs comment dire… plus ou moins qualifiés.

 

Épisode 3 : les créatures rencontrées en classe

 

À partir de leur troisième année, tous les élèves doivent assister aux cours de Soins aux Créatures Magiques. Ils se déroulent en plein air et évidemment, c’est l’occasion pour les jeunes sorciers de découvrir de nouveaux animaux extraordinaires… Tout comme dans l’épisode 1 et l’épisode 2, il y en a des mignons… et d’autres qui le sont beaucoup moins !

 

 

Les cours de Soins aux Créatures Magiques

 

L’hippogriffe

 

Certainement un des sujets d’étude du cours de Soins aux créatures magiques dont on se souvient le mieux, l’hippogriffe une des créatures les plus belles de l’univers de Harry Potter. Moitié cheval, moitié aigle, il s’intègre parfaitement au décor. Dans les bestiaires des différentes mythologies ou du Moyen-Âge les animaux composés étaient à la mode: le griffon (aigle/lion), le satyre (bouc/homme), la sirène (femme/oiseau et plus tard femme/poisson)… et l’hippogriffe ne fait pas exception ! Issu des légendes perses mais clairement mentionné pour la première fois dans l’œuvre de l’Arioste, le Roland furieux, au début du XVIe siècle, l’hippogriffe servait parfois de monture aux plus nobles héros.

 

hippogriffe-les-creatures-d-harry-potter

 

 

Le scrout à pétard

 

Puisque l’on parle d’animaux composés, en voici un qui est peu commun ! Le scrout à pétard est une nouvelle espèce créée par Hagrid qu’il a obtenue en croisant une manticore avec un crabe de feu. Et si le crabe de feu est une invention de Rowling, la manticore elle appartient bien au folklore ! D’origine persane, cette créature a le corps d’un lion, la tête d’un homme et la queue d’un scorpion. Parfois dotée d’ailes de chauve-souris, elle est anthropophage et symbolisait le mal absolu.

 

 

 

manticore-creatures-harry-potter

La représentation de Topsell est la version la plus connue de la manticore

 

Le niffleur

 

Ces adorables créatures velues font leur apparition dans Harry Potter et la Coupe de Feu (le quatrième tome de la saga), lors d’un jeu inventé par Hagrid dans le cadre de son cours. Malheureusement, cette scène n’a pas été reproduite dans le film mais elle reste l’une des plus attendrissantes de la saga. Les niffleurs sont très doués pour dénicher des trésors et ont une prédilection pour tout ce qui brille. Hagrid a donc enterré de l’or et a donné à chaque élève un niffleur. Celui qui parvient à en remonter le plus à la surface gagne la partie.

 

On pourrait penser que personne n’avait eu l’idée de créer un tel animal avant Rowling mais il s’avère que le niffleur emprunte beaucoup de ses caractéristiques à l’arkan sonney, qui signifie « oursin chanceux ». Issu du folklore de l’île de Man, cet animal féérique ressemble à un cochon à poil long qui vole. Si son physique a assez peu de points commun avec celui du niffleur (qui ressemble plus à un croisement entre une taupe et un fourmilier), il est en revanche sensé porter bonheur et rendre riche celui qui parvient à le capturer.

arkan-sonney1

Les licornes 

 

Toute la classe a été émerveillée lorsque le Professeure Gobe-Planche, qui a remplacé Hagrid pendant ses absences, a présenté à ses élèves des bébés licornes! Cependant, les licornes préfèrent la délicatesse féminine, Harry et Ron se sont ainsi retrouvés au fond et n’ont rien écouté au cours! Pour connaître l’origine de ses animaux légendaires, il va donc falloir patienter jusqu’au prochain épisode!

 

Licorne1

 

Mais les cours de soins aux créatures magiques ne sont pas les seuls à présenter des créatures aux étudiants ! Les cours de Défense contre les Forces du Mal sont également une bonne occasion d’apprendre à connaître certains êtres démoniaques… et à les combattre bien sûr !

 

 

Les cours de Défense contre les Forces du Mal

 

 

L’Epouvantard

 

Tout comme Buck l’hippogriffe pour les cours de Soins aux Créatures Magiques, s’il y a bien un cours de Défense contre les Forces du mal qu’il faut retenir, c’est celui de l’épouvantard. Reflétant la pire peur de celui qui l’approche, il faut que le sorcier rassemble tout son courage pour l’affronter. Cependant, il semblerait que ce soit Rowling qui ait rendue cette créature bien plus effrayante qu’elle n’est sensée l’être. Les légendes décrivent le « boggart » (son nom dans la version originale) comme un être qui vole des objets dans la maison, qui enlève brusquement la couette et qui tire les oreilles des gens… bien plus proche d’un esprit frappeur donc… un peu comme Peeves (malheureusement oublié du casting) !

Epouvantart-les-creatures-d-harry-potter1

 

Les lutins de Cornouailles

 

La plupart des professeurs de Poudlard sont compétents, mais pas tous ! Ombrage, Trelawney et surtout Lockhart en sont des exemples. Pourtant, ce dernier avait choisi un sujet plutôt intéressant pour son premier cours : les lutins de Cornouailles. Originaires du folklore britannique, les pixies sont des lutins ou de petites fées qui habitent et dansent sur les sites antiques (cercles de pierres, dolmens, pierres debout, tumulus…). Ils sont aussi apparentés aux korrigans bretons et aux servans des Alpes.

 

lutins-de-cornouailles-les-creatures-d-harry-potter

 

 

Pitiponks et Grindylows

 

Petites mais dangereuses, ces deux créatures cherchent à noyer leurs victimes. Inspirés des feux follets, les pitiponks sautillent sur leur seule patte en portant une lanterne et tentent d’attirer les promeneurs à l’écart des sentiers, vers les endroits des marais plus profonds. Longtemps considérés comme un signe indiquant une âme en peine (car ceux-ci se forme au-dessus des tombes), les feux follets ne sont en fait pas des créatures mythologiques mais un phénomène chimique : l’émanation de méthane par les plantes en décomposition se mêle à du phosphore provenant lui, des corps en putréfaction. Des boules de lumières semblent alors flotter dans les airs et enflamment l’imagination des voyageurs qui croient voir de petites créatures sautillantes.

 

Le grindylow quant à lui attrape ses victimes avec ses longs doigts et l’entraîne sous l’eau. Au Moyen-Âge, le mythe du grindylow était utilisé en Angleterre et en Irlande pour effrayer les jeunes enfants et ainsi éviter qu’ils ne s’approchent trop du bord des étangs ou des rivières et se noient.

 

grindilow-creatures-harry-potter

 

Mais Harry, Ron et Hermione n’ont pas découvert toutes les créatures magiques décrites dans les livres lorsqu’ils étaient en classe ! Ils ont eu l’occasion d’en rencontrer beaucoup lors d’excursions (avec ou sans Hagrid) dans la Forêt Interdite

 

La suite au prochain épisode, à découvrir ici !

 

 

 

 

, , , , , ,