Les 7 récits les plus WTF de la mythologie égyptienne

9 janvier 2017 Morgane Decoret Actu/Buzz,

 

  1. Les Aventures d’Horus et Seth : ou comment la lune a été créée

 

 

Dans ce récit, Seth affronte, sans succès, Horus et Isis afin d’obtenir le droit légitime de monter sur le trône jadis possédé par Osiris.

 

Cela faisait bientôt 80 ans qu’Osiris était mort et personne n’avait été choisi pour le remplacer. Bien sûr, Horus et Seth voulaient tous deux le trône et, étant le fils et le frère d’Osiris, ils pouvaient y prétendre de façon égale. Horus fit donc convoquer le tribunal des dieux afin de régler la situation.

Râ présidait le tribunal et penchait plutôt pour Seth. Le fait que ce dernier était un dieu du chaos et qu’il ait assassiné son frère ne lui posant apparemment aucun problème (on a tous ses chouchous que voulez-vous!).

Toutefois, personne ne parvenait à se mettre d’accord. Les dieux décidèrent donc de demander conseil à Neith. Celle-ci proposa de donner la couronne à Horus et d’occuper Seth avec deux nouvelles épouses : Anat et Astarté (déesses guerrières protectrices du souverain). Cependant, Râ pensait qu’Horus était trop jeune et s’opposa à cette proposition.

 

 

Concours d’apnée en hippopotame !

 

Isis, qui ne voulait pas voir le trône échapper à son fils, se métamorphosa en une belle servante, se présenta devant Seth et le séduit. Elle lui expliqua qu’étant devenue veuve, un étranger avait profité de sa vulnérabilité et avait volé le bétail appartenant à son fils. Seth fut scandalisé par cette injustice sans réaliser que c’était précisément ce qu’il était en train de faire avec Horus en voulant lui voler son droit au trône. Constatant que Seth s’était déjugé, Râ offrit la couronne à Horus.

 

Furieux, Seth proposa alors de les départager lors d’une épreuve sportive : l’apnée sous la forme d’hippopotames. (C’est vrai que se transformer en hippopotame et rester longtemps sous l’eau sans respirer est une qualité essentielle chez tout souverain…) Toujours prête à tout, Isis lança un javelot pour blesser son ennemi. Mais elle frappa involontairement Horus. Elle retenta sa chance et parvint à atteindre Seth mais, émue par ses lamentations, rappela son harpon.

 

Hors de lui, Horus décapita sa mère et prit la fuite. (On ne sait pas vraiment ce qu’il lui reproche : d’avoir voulu tricher et de l’avoir blessé, ou d’avoir relâché Seth trop tôt…)

Seth retrouva son neveu et lui arracha les yeux (pour un dieu à tête de faucon c’est dommage…).  Après que la déesse Hathor eut soigné Horus, Râ leur conseilla de se réconcilier. Mais Seth voulait le trône à tout prix. Pour cela, il tenta d’humilier et de discréditer Horus en le forçant à avoir une relation homosexuelle. Mais Horus l’en empêcha et recueilli le sperme de son oncle dans sa main sans que celui-ci ne s’en rende compte. (Ok c’est le moment où l’histoire part en vrille alors accrochez-vous)

 

 

La vengeance d’Isis

 

Ne sachant trop qu’en faire, il demanda conseil à sa mère, Isis (qui entre temps avait réussi à récupérer sa tête grâce à Thot). Horrifiée en apprenant ce que Seth avait voulu faire à son fils, elle trancha les mains d’Horus et lui en donna de nouvelles. (Hein ??) Elle jeta alors les mains dans le Nil. Puis, elle prépara sa vengeance…

 

Elle demanda à Horus de lui donner sa semence et se rendit ensuite dans le potager de Seth. Là, elle versa le sperme de son fils sur les laitues de Seth (son plat préféré). Ce dernier ne se rendit compte de rien, les mangea et se retrouva « enceint ». (Oui je sais c’est n’importe quoi et ça va être de pire en pire)

 

 

Croyant avoir humilié Horus, Seth convoqua à nouveau l’assemblée des dieux. Il entreprit de leur raconter la nuit où il avait dominé son neveu en s’imposant à lui. Les dieux se moquèrent alors d’Horus mais celui-ci démentit fermement.

« Tout ce qu’a dit Seth est mensonge. Faites appeler le sperme de Seth, que nous voyions d’où il répondra, et qu’on appelle le mien, que nous voyions d’où il répondra. » (Je ne sais pas ce que l’auteur avait fumé ce jour-là mais plus moyen d’arrêter son délire apparemment…)

 

 

Thot fait l’appel…

 

Thot s’empresse d’appeler la semence de Seth et elle lui répondit depuis le Nil (ben oui pourquoi pas !). Il fait de même pour la semence d’Horus:

Elle lui répondit : « Par où vais-je sortir ? »

Thot lui dit : « Sors par l’oreille ».

Mais elle répliqua : « Moi, liquide divin, je ne vais tout de même pas sortir par son oreille ! ».

Thot lui dit : « Sors par son front ».

Elle jaillit sous la forme d’un disque d’or sur la tête de Seth. Seth entra dans une rage folle et tendit la main pour se saisir du disque d’or. Thot le lui enleva et le plaça comme couronne sur sa tête. ».

 

Et voilà maintenant vous savez comment la lune a été créée (WTF ???) ! Thot devint en effet un dieu lunaire et le disque d’or permit d’éclairer faiblement le ciel nocturne.

 

 

Après quelques épreuves de plus pour prouver qui méritait davantage la couronne, Osiris décida de régler une fois pour toute la dispute familiale. Depuis son royaume dans l’Au-Delà, il menaça de mettre fin à la fertilité de l’Égypte (rien que ça !). Dans la crainte de cette éventualité, les autres dieux couronnèrent Horus.

 

Horus triomphant

 

Seth, définitivement écarté du pouvoir, fut appelé par Râ à monter sur la barque solaire pour le défendre contre le grand serpent Apophis. Il devint « celui qui hurle dans le ciel » et ouvrit le chemin au soleil. Il put alors pleinement exercer ses pouvoirs de dieu des tempêtes en déchaînant ses cris sous forme de tonnerre pour écarter le danger. (En plus ça tombe bien parce qu’il devait être sacrément énervé que son neveu lui ait fait perdre toute virilité…)

 

 

 

Page Suivante : Horus joue les entremetteurs

 

Pages : 1 2 3 4 5 6 7

, ,