Les 7 récits les plus WTF de la mythologie égyptienne

9 janvier 2017 Morgane Decoret Actu/Buzz,

 

  1. Le nom secret de Râ, ou comment bien manipuler les hommes

 

Le Dieu Râ, créateur du ciel et de la terre, des dieux, des hommes, des animaux, du feu, du souffle de la vie régnait sur les dieux et les Hommes. Isis était l’une des déesses les plus importantes du panthéon égyptien mais pourtant, elle n’avait pas autant de pouvoir que Râ. Elle convoitait donc sa puissance et le respect qu’il inspirait aux humains : elle voulait devenir la plus grande des déesses.

 

La magicienne savait qu’il n’y avait qu’une seule façon d’y parvenir : connaître le nom véritable de Râ. Mais nul autre que le dieu ne connaissait sa véritable identité. Car apprendre le nom d’un être, c’était avoir tout pouvoir sur lui.

 

 

Tous les matins, Râ était chargé de guider la barque du soleil dans le ciel d’Est en Ouest et tous les soirs, il disparaissait dans la Douât. C’est là que chaque nuit, il devait combattre le grand serpent Apophis. Après quelques centaines d’années, Râ commençait à se faire vieux et il bavait constamment. (Vous vous êtes peut-être déjà reçu quelque chose d’humide tombé du ciel alors qu’il ne pleuvait pas ? Eh bien vous savez d’où ça venait maintenant…) Eh oui, les dieux égyptiens n’étaient pas totalement immortels et pouvaient vieillir.

 

Isis ramassa un peu de cette salive que Râ laissait partout et la mélangea à de la terre. Elle pétrit l’argile ainsi formée et la modela en serpent (décidément, Râ n’avait pas de bol avec les reptiles). Elle n’eut besoin d’utiliser aucun charme ou formule magique pour donner vie au serpent puisque la salive était divine.

Isis plaça alors le serpent sur le chemin de Râ et il le mordit à la cheville.

 

 

Râ va douiller sévère…

 

Le poison se répandit immédiatement et des vagues de douleur aussi puissantes que les crues du Nil le submergèrent.  Il cria de douleur et les autres dieux accoururent immédiatement et lui demandèrent ce qui n’allait pas. Râ répondit qu’il avait mal mais qu’il ne savait pourquoi car il ne reconnaissait pas cette douleur : ce n’était pas un mal qu’il avait créé. Il n’avait jamais ressenti pareille souffrance. Les dieux firent tout ce qui était en leur pouvoir mais rien de ce qu’ils tentèrent n’eut le moindre effet.

 

Isis s’approcha alors et lui dit qu’elle pouvait le guérir mais que pour cela, il devait lui avouer son nom secret. Râ lui énonça la longue liste de tous les noms par lesquels il était connu de par le monde : «  Je suis le Créateur du Ciel et de la Terre, le Constructeur de Montagnes, Le Faiseur de Secrets des Deux Horizons, je suis la Lumière et les Ténèbres, le Faiseur d’Heures, le Créateur de Jours, [la liste continue mais on va en sauter quelques-uns sinon on n’a pas fini], on m’appelle Khepera le matin, Râ le midi et Atmu le soir… »

Mais Isis ne se fit pas avoir, elle garda son calme et laissa Râ énumérer tous ses noms. Malheureusement c’était ceux que tout le monde connaissait déjà. Elle lui rappela que sa magie ne pourrait fonctionner qu’avec son nom secret. La douleur était si forte que Râ n’eut bientôt plus le choix et il confia son secret à la déesse. Isis put ainsi le guérir et devenir la plus puissante des déesses (et obtint par la même occasion la réputation d’être une manipulatrice de première !).

 

 

 

 

 

Page Suivante : qui veut un cercueil en cadeau ?

 

Pages : 1 2 3 4 5 6 7

, ,