Les 7 récits les plus WTF de la mythologie égyptienne

9 janvier 2017 Morgane Decoret Actu/Buzz,

Après les divinités scandinaves, c’est à présent au tour de celles de l’Égypte de vous livrer tous leurs secrets !  Et accrochez-vous parce que leur mythologie est bien plus compliquée que les autres !

Contrairement aux croyances grecques ou romaines où chaque dieu occupe une fonction bien précise, les dieux égyptiens possèdent souvent les mêmes caractéristiques. Ainsi, le panthéon égyptien compte de nombreux dieux de la guerre, de la fertilité … souvent mi humains – mi animaux.

Comme si cela ne suffisait pas, ils n’étaient pas vénérés de la même façon dans toute l’Égypte. Adoré dans la Haute-Égypte, un dieu était parfois totalement inconnu ou portait un autre nom dans la Basse-Égypte. Et bien sûr, leur statut a pu changer selon les dynasties… Les dieux ont tout de même fait partie intégrante de la vie des Égyptiens antiques pendant plus de trois mille ans !

 

 

  1. Une tempête, un tremblement de terre, une éclipse ? C’est la faute du serpent géant !

 

Les égyptiens pensaient que tous les matins, la barque solaire de Râ apparaissait à l’Est pour éclairer la Terre. Pendant la nuit, Râ voyagait dans la Douât, le monde spirituel parallèle de la mythologie égyptienne. Pendant ce dangereux périple, il était attaqué à chaque fois par le grand serpent Apophis.

 

 

La routine quoi…

 

Ce démon était né du cordon ombilical qui liait Râ à sa mère, Neith. Lorsque celui-ci fut tranché, il se transforma en serpent. Apophis étant une créature du chaos qui n’obéissait pas à Ma’at (l’harmonie), il devint donc l’ennemi du dieu. Son cri pouvait faire trembler l’Autre Monde et on l’appelait « Lézard Maléfique », « Ennemi de Râ », « Celui qui encercle le Monde », « le Serpent de la Résurrection ». Toutes les nuits Apophis essayait de renverser la barque du soleil et il était si puissant qu’il était très difficile de le vaincre. Pourtant, Râ y parvenait toutes les nuits, tout en sachant qu’il lui faudrait recommencer la nuit suivante.

 

Il était aidé par plusieurs dieux pour repousser le reptile : Serket (la déesse scorpion), Miysis (un dieu guerrier à tête de lion), Shu (celui qui sépare Nout, la déesse du ciel, de Geb, le dieu de la terre). Une fois que les premiers défenseurs avaient usé de leur magie pour désorienter Apophis, une seconde vague de dieux prenait le relai : Isis (la grande magicienne), Neith (déesse du tissage, de la guerre, de la chasse et mère de Râ), Sekhmet (déesse de la guerre à tête de lionne), Geb (le dieu du ciel) et les Fils d’Horus (Amset, Hâpi, Douamoutef, Kébehsénouf).

 

 

Mais le plus important défenseur était probablement Seth, dieu de la confusion, du désordre et de la perturbation. Malheureusement, il se mit à menacer le dieu du soleil. Il promit à Râ que s’il n’avait pas droit à plus de reconnaissance, il ferait s’abattre la tempête sur le dieu. C’est à ce moment que Râ l’éjecta de la barque du soleil avant de continuer paisiblement sa course.

 

Seth vs Apophis par Sophia Shultz

 

 

Pas vraiment la personnalité de l’année

 

Comme on peut s’en douter, Apophis ne fut jamais vraiment vénéré. D’ailleurs, les rares fois où il était représenté, une autre divinité l’accompagnait de façon à ne jamais donner trop de pouvoir au monstre (juste au cas où).

 

En tant que démon de l’Autre Monde, il représentait aussi l’inconnu. On l’utilisait donc pour expliquer certains phénomènes mystérieux impossibles à élucider. Les tempêtes, les tremblements de terre… Pour les éclipses, les égyptiens disaient qu’Apophis avait réussi à sortir de la Douât pour attaquer la barque de Râ pendant la journée. Ils priaient pour que le dieu du soleil parvienne à vaincre son ennemi et pour que la lumière revienne. Bien sûr, Râ gagnait à chaque fois : le soleil est toujours revenu le matin et une éclipse ne dure jamais bien longtemps.

 

 


Page Suivante : Isis vous apprend comment bien manipuler les hommes

 

Pages : 1 2 3 4 5 6 7

, ,